NICOLAS COLLARD - Lionix Construction à Montréal

NICOLAS COLLARD

Biographie de Nicolas Collard

À 16 ans, je travaillais comme sauveteur durant les vacances d’été, mais j’étais plein d’énergie et je voulais en faire plus. Des amis de ma famille ont commencé à me demander de faire des petits travaux ici et là, et éventuellement, je me suis spécialisé dans la rénovation de balcons. J’ai terminé mes études au collège La Cité en robotique, pour ensuite travailler sur les systèmes de production automatisés d’une usine de papier pendant plusieurs années. Entre-temps, j’ai également terminé ma formation d’apprenti comme électricien.

Après notre mariage (j’ai rencontré ma femme à l’usine de papier), ma femme et moi sommes déménagés à Montréal et avons acheté notre premier immeuble à revenus, un triplex. L’immeuble devait être rénové et nous n’avions pas le budget, donc la tâche m’est revenue. J’ai tout fait moi-même : de la maçonnerie à la boiserie de finition. Je connaissais déjà bien le domaine de la construction grâce à notre entreprise de toiture familiale, opérée par ma mère. Mes amis et ma famille ont appris que je faisais à nouveau des petits travaux d’homme à tout faire et le téléphone s’est mis à sonner. Ma femme et moi avons alors conclu un marché : j’avais le droit de faire des petits travaux supplémentaires deux soirs par semaine et deux samedis par mois. Notre entente a duré quatre ans.

Durant cette période, l’industrie de la papeterie est tombée en déclin à Montréal et les usines fermaient leurs portes l’une après l’autre. En changeant d’usine, je perdais mon ancienneté et mes avantages; je ne voyais plus d’avenir dans ce domaine. C’est alors qu’avec l’approbation de ma famille, nous avons décidé de fonder Bricollard Construction. Nous avons réussi à bien faire grossir l’entreprise et Thierry et Ovi, déjà propriétairesde Lionix, ont été parmi mes premiers sous-traitants. Avec le temps, j’ai compris que pour être plus rentable, je devais accroître l’entreprise, ce qui me demandait plus de temps de gestion administrative et des chantiers que je ne pouvais en donner. Quand le téléphone a sonné et que Thierry et Ovi de Lionix m’ont proposé de fusionner les deux entreprises, ils tombaient à point. La fusion de nos deux entreprises a facilité la réalisation de projets plus importants et de meilleure qualitépour nos clients.